Christophe Le Bot

Pratique de la conception numérique

Je me sens agile !

Excellente journée, aujourd’hui !

Pour commencer, une jolie acquisition finalisée ce matin (la 4e entreprise du groupe) dont je laisse au padrone le soin d’annoncer la nouvelle. Ce sera le 21 octobre. Oui, je sais, ça fait un peu buzz

Et puis, c’était surtout la journée Agile Tour 2008 à Toulouse ! Inutile de tourner autour du pot : j’ai été très agréablement surpris ! Et ce, pour plusieurs raisons :

  • L’organisation était parfaite : accueil sympathique, horaires respectés, pauses gourmandes généreuses, matériel et salles adaptés, atmosphère détendue propice aux échanges.
  • Les salles étaient combles, preuve que les méthodes agiles commencent à s’installer doucement mais surement.
  • Les intervenants étaient passionnés, passionnants et pédagogues.
  • Les exemples d’utilisation étaient clairs et convaincants.
  • La programmation était judicieuse pour avoir une vision globale du sujet (1. Origine, théorie ; 2. Application via les ateliers ; 3. Retours d’expérience).
  • L’effort des sponsors a permis d’ouvrir gratuitement cette journée à tous, sans rogner sur la qualité des interventions.

Que du bonheur ! Il faut dire que c’était facile : l’organisation de ces journées Agile Tour a elle-même bénéficié d’une approche agile…

Sur ce coup, les absents ont eu tord, mais ils pourront (légèrement) se rattraper en consultant les supports des conférences sur le site de la SigmaT dès demain.

Pour finir, voici en vrac ce que je retiens de cet événement :

  • Lire deux livres : The Mythical Man-Month, de Frederick P. Brooks, et Peopleware, de Tom DeMarco et Timothy R. Lister.
  • L’Agile Manifesto et ses 12 principes.
  • La complémentarité de l’approche Lean sur les projets agiles.
  • Le constat à l’origine de la création de Scrum : « le processus de développement est imprévisible ».
  • Scrum est utilisé dans 3 projets agiles sur 4 (Scrum seul 49%, Scrum + XP 22%).
  • Le coeur de cible agile : un nouveau projet pas trop critique, piloté par un management accomodant, sur une architecture définie, développé à temps plein par une équipe de 5 à 12 personnes réunies en un même lieu, s’appuyant sur des outils et systèmes interactifs ! C’est un idéal, bien sûr…
  • Sélectionner les méthodes agiles adéquates et les adapter au contexte.
  • Shu Ha Ri : suivre, comprendre, adapter. Auquel j’ajouterais améliorer.
  • Bien penser son architecture avant d’appliquer un développement agile.
  • Ne pas oublier de documenter son travail (non par formalisme, mais parce que tout ne peut pas être déduit du code, comme les séquences).
  • L’atelier XP Game qui a vite montré à tous les participants l’intérêt de l’Extreme Programming pour piloter un projet.
  • L’excellent retour d’expérience d’Igeoss qui a adopté les méthodes agiles dès l’origine pour développer ses solutions, avec un réel avantage productif et qualitatif.
  • L’excellente discussion avec Ramiro Sarmiento, agile coach chez Agilii et organisateur de l’Agile Tour 2008.

Parmi les blogs que je lis régulièrement sur le sujet, je vous recommande :

Merci à tous les organisateurs d’Agile Tour 2008 pour cette belle réussite ! Leurs efforts méritent bien ce petit retour.

3 commentaires

Auteur
Thiery Gabriel
Date de publication
17 octobre 2008 à 11h39

Bonjour,
et merci beaucoup pour ce feedback qui fait chaud au coeur !
Pour être précis, SIGMAT est maintenant un groupe de « Toulousains Agiles » 🙂 qui organise collectivement les séminaires éponymes et l’agile tour. Ce groupe a été initié au départ par Claude puis Olivier Azeau et moi, Jean Marie, David et Hervé nous ont rejoint et nous avons tous organisé et d’une manière ou d’une autre animé cet agile tour à Toulouse.
Les étudiants nous ont aussi donné un sacré coup de main hier (badge, fléchage…), un grand merci à eux !


Auteur
Christophe
Date de publication
18 octobre 2008 à 20h55

Merci pour ces précisions. J’ai déjà noté le prochain séminaire SigmaT : 12 décembre !


Auteur
Oaz
Date de publication
29 octobre 2008 à 3h26

Je me joins tardivement à Thierry pour saluer ce feedback.
La diversité de la programmation s’est finalement avérée très bien dosée entre les divers types d’interventions.
Il y a désormais une demi-douzaine de toulousains agiles impliqués dans les sigmat et on ne peut qu’espérer que ce n’est qu’un début.

Sur une note plus personnelle, si j’ai pu ne serait-ce qu’inciter à lire 2 livres qui me semblent essentiels, c’est une grand réussite !


* Informations obligatoires