Christophe Le Bot

  • Navigation rapide
Pratique de la conception numérique

Derniers commentaires

  • Une excellente thèse sur Simile Exhibit
    • Olivier Rossel | Bonjour. Malgre les annees, avez vous toujours en memoire vos usages d’Exhibit? Je serais ravi d’en discuter avec vous. Cordialement, Olivier Rossel.
  • Utiliser le planificateur de tâches OVH (crontab) avec PHP
    • Max | Bonjour, comme faire pour appeler une version de PHP qui n’est plus proposée par défaut dans le manager ? J’essaie de lancer un cron avec php 5.3 mais le log affiche No such file...
    • Christophe | @absolument Merci pour ces précisions. Je n’ai pas mis en place de tâches cron récemment, mais j’ai reçu quelques notifications étranges d’OVH il y a quelques...
  • Récupérer le dernier auto-incrément MySQL avec PHP
    • Thy | Sujet toujours *très* utile en 2015 ! Je réponds à Serge tsimba qui récupère un « Resource id ». (Et à tous ceux qui ont le même souci mais qui ne le disent pas) :)...
  • Régler l’heure de serveurs virtuels sous Debian
    • Ares_XL | Il semble que sur Débian la commande « tzconfig &ra quo; soit dépréciée et remplacée par : « dpkg-reconfigure tzdata » elle donne accès à une...
 

Archives de la catégorie
Documentation technique

Livre Magento : ça, c’est fait !

Après 7 mois d’absence sur ce blog, me voici de retour ! Ce fut pour la bonne cause : mon livre consacré à Magento est maintenant terminé, imprimé et distribué par tous les bons libraires. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter la page officielle de l’ouvrage sur le site de l’éditeur Pearson et la rubrique dédiée sur mon autre blog Magentips.

Une bonne chose de faite et du temps à ne plus savoir qu’en faire pour mon blog !

Je souffle un peu d’abord et je reviens avec plein de sujets intéressants. Le web bouge encore et toujours à toute vitesse !

Magentips, mon nouveau blog Magento

Magentips

Il y a deux ans, quand j’ai commencé à mettre le nez dans Magento, il n’y avait rien ou quasiment rien sur le web pour traiter le sujet. Alors j’ai toujours eu l’idée d’un blog pour centraliser l’information pratique au quotidien. Mais comme souvent, les autres priorités ont gelé cette initiative assez rapidement…

Depuis, il s’est passé beaucoup de choses autour de Magento. De nombreux sites dédiés ont fleuri et m’ont fait douter de l’intérêt de créer un YABAM (Yet another blog about Magento). Alors tout cela est resté dans un carton, à moitié achevé, pendant une dizaine de mois.

Et pourtant, voilà Magentips ! Comme quoi tout arrive. Je doute de ma disponibilité pour en faire le YABAM le plus riche de la planète, mais je souhaitais partager mes expériences Magento en dehors des sentiers battus et des premières évidences. La page A propos détaille cela.

Je vois donc cette initiative personnelle comme un complément à des outils existants. Certains partages de contenu se feront donc naturellement vers des sites de référence comme le blog français officiel Magento, Fragento et Wikigento. Comme dirait Philippe Humeau (Wikigento), « on peut œuvrer ensemble dans le même sens, sans perdre son indépendance et sa liberté de ton ».

Bienvenue sur Magentips !

Vous pouvez aussi retrouver Magentips sur Twitter.

Configurer Xdebug pour Eclipse PDT en utilisant un serveur de test distant

Fini le développement web approximatif ! Aujourd’hui, les applications web deviennent de véritables usines à gaz qu’il faut savoir maîtriser. Certains regrettent l’époque du développement procédural avec ses projets de moins de 2000 lignes de code, mais il faut se rendre à l’évidence : le web est la plate-forme, il a besoin d’applications riches, complexes et stables. Un exemple, Magento : 300.000 lignes de code…

Sans outils d’aide au développement, il n’est plus possible de garantir la qualité de son code. Heureusement, ils ne manquent pas, encore faut-il les installer et les configurer correctement.

Parmi les outils indispensables, le debugger et le profiler arrivent en tête. Ils permettent de tracer tout ce que le code source est censé faire : inclusions, chargement de données, valeurs de variables, temps d’exécution, contenu des objets, etc. Avec eux, on gagne déjà la moitié du temps de test ! Je devrais plutôt dire : sans eux, on ne fait pas de vrais tests !

Je vais prendre l’exemple d’une application web PHP développée avec Eclipse et son extension PDT (PHP Development Tools), en utilisant Xdebug comme debugger. Cela n’a rien d’original, des milliers de développeurs PHP utilisent cette configuration, mais je vais sortir des sentiers battus pour traiter un cas plus délicat, mais plus courant en entreprise : comment utiliser xdebug sous Eclipse quand mon serveur web de test n’est pas mon poste de travail, mais un serveur distant ?

Lire la suite »

La documentation de Magento 1.0 est en ligne

Depuis le lancement de la version 1.0 de Magento, tous ses utilisateurs attendaient (impatiemment !) sa documentation. Elle est désormais disponible sur le wiki officiel.

C’est long, précis et bien écrit. Amplement suffisant pour comprendre le fonctionnement et les atouts extraordinaires de cette plate-forme e-commerce.

Bonne lecture !

UDOD, User documentation oriented design

Allez, je me lance ! Ce soir, j’invente un nouveau concept : le UDOD (User documentation oriented design).

Après tout, chaque jour, les acteurs du web inventent de nouveaux « concepts », toujours révolutionnaires, avec leurs centaines de termes et abréviations à connaître par coeur pour rester « in » ! On recherche, on découvre, on apprend, on applique, on oublie et on recommence. C’est tout le charme d’internet ! En regardant de près (ou plutôt de loin si on veut prendre du recul), il y a peu de concepts réellement nouveaux, mais ça fait monter le « buzz » ! Le « web 2.0 » en est une caricature…

« Et UDOD, ça apporte quoi de neuf ? »

Evidemment, après avoir dit tout ce que je pense des « révolutionnaires du web », je vais avoir un peu de mal à vous convaincre d’utiliser UDOD… Mais comme je l’applique avec de bons résultats, je me dis qu’il y aura bien quelques intéressés !

Le principe de UDOD est simple : après avoir fait un brief rapide et fixer des objectifs assez larges pour votre nouvelle application (méthodologie Paper prototyping), vous commencez par écrire la documentation de l’utilisateur débutant (« User guide for beginners »). L’intérêt est de poser une fois pour toute une description claire, synthétique et compréhensible de votre application. On devrait donc y trouver au moins :

  • une définition de l’application ;
  • une présentation des notions fondamentales ;
  • une description des fonctions principales et de leur utilisation ;
  • une description de l’architecture et de son interaction avec d’autres sytèmes ;
  • des annexes pour les détails techniques ;
  • un glossaire ;
  • un index.

Une architecture claire, des notions définies

Certes, cela a un coût. La rédaction est longue et doit être faite par un spécialiste. Cependant, on découvre vite l’intérêt de cette méthode :

  • La définion de l’application facilite la compréhension des objectifs pour l’équipe de développement.
  • Les notions fondamentales sont exhaustives et définies.
  • La description des fonctions donnent l’étendue du travail (orienté tâches) de développement et de conception de l’interface.
  • La description de l’architecture pose les bases du noyau de l’application.
  • Les annexes précisent les contraintes pour les développeurs.
  • Le glossaire définit tous les éléments de l’application.
  • L’index permet de valider la cohérence des termes utilisés.

Entendons-nous bien, je n’ai pas dit qu’il fallait finir la documentation avant de faire autre chose, mais bien de commencer par elle. Les autres méthodes de conception viendront compléter UDOD sans accroc :

  • Design participatif ;
  • Méthodes agiles ;
  • User task oriented design pour la conception de l’interfaces ;
  • UML pour la modélisation de l’application ;
  • Object oriented programming et Aspect oriented programming pour le développement du code ;
  • Unit tests pour valider chaque brique fonctionnelle définie par UDOD ;
  • et j’en passe…

Des utilisateurs impliqués

L’équipe interne a maintenant de quoi travailler sereinement. Mais il y a mieux encore : UDOD implique très vite les futurs utilisateurs de votre application. Ils peuvent la découvrir avant même qu’elle ne soit codée. Et bien sûr y apporter rapidement des remarques, des contraintes, de nouveaux besoins. Dans le cadre d’une application métier, la qualité des échanges est nettement améliorée. On applique au mieux les méthodes de design participatif !

Une documentation de qualité

Au bout du compte, vous aurez optimisé tous les cycles de développement. Et je garde le meilleur pour la fin : vous avez une documentation utilisateur claire et complète au lancement de l’application ! C’est tellement rare…

Ease of use

La mode est aux « livres blancs » consacrés aux interfaces utilisateurs. Tout le monde semble découvrir les bienfaits de l’ergonomie et réclamer la simplicité d’usage. Il faut dire que les utilisateurs ont beaucoup grognés et insistés pour que les applications évoluent !

IBM nous propose sa version, joliment baptisée « Ease of use ».

Très pragmatique à défaut d’être simple, la documentation concernant l’interface utilisateur du projet Gnome a le mérite de poser tous les principes et définitions d’une classique interface 2D.