Christophe Le Bot

  • Navigation rapide
Pratique de la conception numérique

Derniers commentaires

  • Une excellente thèse sur Simile Exhibit
    • Olivier Rossel | Bonjour. Malgre les annees, avez vous toujours en memoire vos usages d’Exhibit? Je serais ravi d’en discuter avec vous. Cordialement, Olivier Rossel.
  • Utiliser le planificateur de tâches OVH (crontab) avec PHP
    • Max | Bonjour, comme faire pour appeler une version de PHP qui n’est plus proposée par défaut dans le manager ? J’essaie de lancer un cron avec php 5.3 mais le log affiche No such file...
    • Christophe | @absolument Merci pour ces précisions. Je n’ai pas mis en place de tâches cron récemment, mais j’ai reçu quelques notifications étranges d’OVH il y a quelques...
  • Récupérer le dernier auto-incrément MySQL avec PHP
    • Thy | Sujet toujours *très* utile en 2015 ! Je réponds à Serge tsimba qui récupère un « Resource id ». (Et à tous ceux qui ont le même souci mais qui ne le disent pas) :)...
  • Régler l’heure de serveurs virtuels sous Debian
    • Ares_XL | Il semble que sur Débian la commande « tzconfig &ra quo; soit dépréciée et remplacée par : « dpkg-reconfigure tzdata » elle donne accès à une...
 

Livre Magento : ça, c’est fait !

Après 7 mois d’absence sur ce blog, me voici de retour ! Ce fut pour la bonne cause : mon livre consacré à Magento est maintenant terminé, imprimé et distribué par tous les bons libraires. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter la page officielle de l’ouvrage sur le site de l’éditeur Pearson et la rubrique dédiée sur mon autre blog Magentips.

Une bonne chose de faite et du temps à ne plus savoir qu’en faire pour mon blog !

Je souffle un peu d’abord et je reviens avec plein de sujets intéressants. Le web bouge encore et toujours à toute vitesse !

Un bon petit rythme pour 2010

Je délaisse un peu mon blog en ce moment… Pas par manque d’intérêt, mais par manque de temps. C’est dommage car les sujets, eux, ne manquent pas. Il faut s’y faire : une journée fait toujours 24h et ce qu’il en reste, après lui avoir retiré quelques heures de sommeil, est totalement incompatible avec les tâches que j’ai en stock. Je ne vais pas m’étendre sur ce problème que tout le monde semble vivre en ce moment.

Il faut dire que, de mon côté, l’année 2010 est bien chargée. Premier « détail » : j’ai commencé par changer ma vie professionnelle. Depuis avril, je travaille chez Xi Ingénierie et participe au développement de son pôle e-commerce. Un vrai plaisir ! J’ai l’occasion de travailler sur des dossiers très pointus avec une équipe solide, conditions idéales pour faire du bon boulot. Parfois on se fait un peu peur quand il faut améliorer les performances de gros sites Magento (plusieurs millions de clients, plusieurs dizaines de milliers de références). Tout compte, y compris la casse de l’appel d’instances d’objets du core (quelques micro-secondes par appel, soit plusieurs secondes sur un site à fort trafic – merci Thierry, j’en ferai un article sur Magentips).

La technique, c’est bien jolie, mais on sort aussi, de temps en temps ! Nous avions un stand à la dernière Mêlée Numérique. Ce fut l’occasion de participer à une conférence sur les enjeux de l’analyse comportementale des visiteurs de sites e-commerce (avec Emmanuel Haardt, directeur et co-fondateur de Xi Ingénierie).

Puis, il y a eu le Bargento, à Paris fin mai, que nous avons sponsorisé. Presque 700 personnes, le tout dans une ambiance très conviviale ! J’ai beaucoup apprécié la « debug session » improvisée avec l’équipe de développement de Magento dans un coin de couloir. Le résultat est dans la nouvelle version, sortie la semaine dernière ! Enfin presque, il reste à caler des choses…

C’est tout ? Pour le passé oui, mais l’année n’est pas finie !

Prochain rendez-vous, la Magentolosa, le 1er juillet 2010. Une bonne occasion de voir le potentiel de Magento et autres outils actuels pour développer son activité e-commerce. Un leader européen fera son retour d’expérience de migration de sites sous Magento. On y verra aussi un eye tracker qui analysera des sites sur place (peut-être le vôtre, si vous êtes là !). Sans oublier les ateliers (couplages Magento, optimisation des performances, etc.).

Se profile ensuite l’Aperogento Toulouse. La date n’est pas encore fixée, mais ce sera sans doute à la rentrée (c’est dur de caler une date en septembre…).

Et comme je m’ennuyais, j’ai ajouté un dernier truc, plus personnel : je termine un livre sur Magento. Mais là, j’ai fait une erreur : ça me prend trop de temps ! Heureusement que la météo de 2010 est mauvaise, je regrette moins mes week-ends studieux…

Voilà pourquoi je délaisse mon blog. Mais promis, je ne tiens pas ce rythme en 2011 ! Enfin, je vais essayer 😉

A lire sur Magentips – Episode 4

Quoi de neuf sur mon blog Magentips, dédié à Magento ?

Bonne lecture !

Magento est à vendre, la belle affaire…

L’internet a une caractéristique étonnante : il amplifie tous les extrêmes, comme si l’absence de relation physique nous imposait d’en faire trop. On donne tout dans les réseaux sociaux, alors qu’on n’en fait pas la moitié avec ses voisins. On s’exhibe sans retenue alors qu’on n’ose pas sortir du lot dans la rue (buzz du moment, l’expérience Chatroulette est assez surprenante…). On arnaque sans vergogne, alors qu’on ne volerait pas une paire de chaussettes dans le magasin du quartier.

Parmi les arnaqueurs, il y a les maîtres. Les domainers en font partie. Le but : acheter le maximum de noms de domaine à des prix dérisoires pour les revendre aux plus offrants. Et comme cela ne suffit pas, entre l’achat et la vente, on en profite pour mettre de la publicité sur une page dite parking et récolter le jack pot grâce aux erreurs de frappe des internautes.

A ce petit jeu, certains gagnent confortablement leur vie : en 2007, Kevin Ham avait déjà bâti un empire de 300 millions de dollars à lui tout seul…

On pourrait me rétorquer que le commerce est le terreau de notre monde et qu’il n’y a pas de mal à être plus malin que les autres. Oui, mais il y a des limites. Aujourd’hui, j’ai reçu ce message :

La belle affaire… Que peut-on faire de ce domaine ? Rien, absolument rien, car son exploitation est interdite. Utiliser un domaine qui contient le mot magento s’appelle du typo-squatting. Le site officiel de Magento est clair sur ce point :

Can I use the “Magento” trademark in one of my domain names or URLs?
No. You may not use the Magento trademark or any other mark associated with the Magento offering from our company in your domain name or URL. (For instance « www.magentohosting.com » is not allowed. See more on this topic below.)

Et quand les avocats vous tombent dessus, vous avez l’air malin avec votre domaine acheté à prix d’or. Il vous coûtera au moins le double en frais de procédure.

L’internet jouit (encore) d’une relative liberté (sous contrôle), mais ce n’est pas une terre de non-droit. Et encore moins une terre de non-devoir : vous devez éviter ces pièges grossiers.

Cette histoire montre aussi le danger de ne pas acquérir les domaines de sa propre marque (magento.com et magento.net sont tous les deux typo-squattés). Ce qui pousse à tomber dans une autre arnaque, bien mieux organisée et parfaitement légale : celle des extensions de domaines. On se retrouve quasiment obligé d’acheter le domaine en .com, .net, .org, .fr, .eu, .tv, .mobi, .me, .info, .biz, .pro, .tel, .co.uk, .org.uk, .me.uk, .be, .de, .aero, etc.

Tant qu’il y a des pigeons…

A lire sur Magentips – Episode 3

Bonne lecture !

A lire sur Magentips – Episode 2

Bonne lecture !

A lire sur Magentips – Episode 1

Puisque mon nouveau blog Magentips est en ligne, je vais moins aborder le sujet Magento sur ce blog. Mais pour ceux qui n’auraient pas pris le temps de s’y abonner, voici la liste des articles parus :

Bonne lecture !

Magentips, mon nouveau blog Magento

Magentips

Il y a deux ans, quand j’ai commencé à mettre le nez dans Magento, il n’y avait rien ou quasiment rien sur le web pour traiter le sujet. Alors j’ai toujours eu l’idée d’un blog pour centraliser l’information pratique au quotidien. Mais comme souvent, les autres priorités ont gelé cette initiative assez rapidement…

Depuis, il s’est passé beaucoup de choses autour de Magento. De nombreux sites dédiés ont fleuri et m’ont fait douter de l’intérêt de créer un YABAM (Yet another blog about Magento). Alors tout cela est resté dans un carton, à moitié achevé, pendant une dizaine de mois.

Et pourtant, voilà Magentips ! Comme quoi tout arrive. Je doute de ma disponibilité pour en faire le YABAM le plus riche de la planète, mais je souhaitais partager mes expériences Magento en dehors des sentiers battus et des premières évidences. La page A propos détaille cela.

Je vois donc cette initiative personnelle comme un complément à des outils existants. Certains partages de contenu se feront donc naturellement vers des sites de référence comme le blog français officiel Magento, Fragento et Wikigento. Comme dirait Philippe Humeau (Wikigento), « on peut œuvrer ensemble dans le même sens, sans perdre son indépendance et sa liberté de ton ».

Bienvenue sur Magentips !

Vous pouvez aussi retrouver Magentips sur Twitter.

Un bien joli panier pour Magento 1.4

Panier Magento 1.4

Ouf ! Ce fut long et difficile, mais le résultat est là. Magento 1.4 arrive bientôt… avec un contrôle bien plus fin des calculs de prix et de TVA ! Suffisamment pour respecter les lois françaises sur les sites ouverts aux particuliers et pour programmer les promotions les plus folles en déclarant correctement la TVA !

Ceux qui se sont arraché les cheveux avec ça comprendront tout de suite l’intérêt de cette simple capture d’écran…

Je remercie l’équipe de Varien pour cet excellent travail et pour sa compréhension des subtilités de la fiscalité française. Vu des Etats-Unis, ce n’était pas gagné d’avance…

Donc, c’est un grand jour. Il faut maintenant attendre la validation de la version 1.4 qui devrait sortir bientôt. A Varien d’en faire l’annonce ! 😉

Virage stratégique pour Magento

Les choses avancent chez Varien et l’avenir de Magento se précise. Aujourd’hui, Varien a présenté à ses partenaires ses objectifs et le nouveau programme de partenariat (le troisième en un an). Changement radical ! Je ne vais pas tout dévoiler, c’est à Varien de le faire publiquement, mais un certain nombre d’intégrateurs vont devoir revoir leur stratégie de développement e-commerce autour de Magento. Rien que ça…

Magento Enterprise Edition arrive. Cette version propriétaire et payante (chère pour beaucoup mais abordable quand on regarde la concurrence directe) était prévue depuis l’origine, mais on en connait maintenant le contenu et les points forts (qui seront eux aussi dévoilés par Varien). La surprise vient du nouveau programme de partenariat, complètement revu autour de cette version.

3 niveaux (au lieu des 4 existants) définiront la capacité des intégrateurs à mettre en oeuvre cette version sur laquelle Varien compte beaucoup. Un donnant-donnant qui place la barre très haut ! Les partenaires seront de fait plus solides, autour d’un éditeur qui sera de fait plus impliqué.

Qu’en sera-t-il de la communauté Magento, centrée autour de la version open source et qui a fait le succès du buzz autour de Magento ? Varien tient à nous rassurer sur le sujet : la version open source s’appuiera sur les mêmes fondamentaux que la version Enterprise et en même temps (un peu à la SugarCRM sans doute). Reste à savoir comment seront réparties les contributions entre version libre et version propriétaire.

De mon côté, je vais devoir mesurer les conséquences de ces changements sur notre activité :

  • Peut-on encore vendre des projets Magento ? La question se pose légitimement. Avec des budgets moyens de plusieurs dizaines de k€, je suis sûr que oui, mais ça se mesure quand même !
  • Vers quel niveau de partenariat s’orienter ?
  • Comment structurer les offres autour des deux versions ?
  • Comment intégrer le coût annuel des licences ?
  • Comment assurer le service de garantie de la version commerciale ?
  • Comment définir les critères de sélection de la version libre ou de la version commerciale ?
  • Doit-on vendre à Varien notre expertise métier quand elle est intégrée dans la version commerciale seulement (la fameuse différence entre contribution et prestation) ?
  • etc.

Beaucoup de questions, donc. Ensuite, viendra le temps des retours. Varien a beaucoup insisté sur la nécessité d’avoir un feedback de ses partenaires sur le sujet. Je pense que cela n’a jamais été aussi nécessaire qu’aujourd’hui. Chacun peut et doit y trouver son compte.

Si ce virage est bien pris, Varien aura définitivement orienté Magento sur des marchés à gros potentiels. Le risque est peut-être de voir les petites agences et freelances s’orienter vers des solutions plus légères. Nous le sentions depuis un certain temps, mais ça se confirme d’un coup.