Christophe Le Bot

  • Navigation rapide
Pratique de la conception numérique

Derniers commentaires

  • Une excellente thèse sur Simile Exhibit
    • Olivier Rossel | Bonjour. Malgre les annees, avez vous toujours en memoire vos usages d’Exhibit? Je serais ravi d’en discuter avec vous. Cordialement, Olivier Rossel.
  • Utiliser le planificateur de tâches OVH (crontab) avec PHP
    • Max | Bonjour, comme faire pour appeler une version de PHP qui n’est plus proposée par défaut dans le manager ? J’essaie de lancer un cron avec php 5.3 mais le log affiche No such file...
    • Christophe | @absolument Merci pour ces précisions. Je n’ai pas mis en place de tâches cron récemment, mais j’ai reçu quelques notifications étranges d’OVH il y a quelques...
  • Récupérer le dernier auto-incrément MySQL avec PHP
    • Thy | Sujet toujours *très* utile en 2015 ! Je réponds à Serge tsimba qui récupère un « Resource id ». (Et à tous ceux qui ont le même souci mais qui ne le disent pas) :)...
  • Régler l’heure de serveurs virtuels sous Debian
    • Ares_XL | Il semble que sur Débian la commande « tzconfig &ra quo; soit dépréciée et remplacée par : « dpkg-reconfigure tzdata » elle donne accès à une...

Sommaire de la page

 

Sauvons MySQL !

Save MySQL

En janvier 2008, le rachat de MySQL AB par Sun fut un événement majeur et plutôt bien accueilli. Mais l’ambience était tout autre après le rachat de Sun par Oracle. J’émettais de fortes réserves sur la survie de MySQL dans le giron de l’ambitieuse société californienne.

Les craintes se sont confirmées et une grande bataille se joue en ce moment pour sauver MySQL. Michael « Monty » Widenius, le créateur de MySQL, a lui-même tiré la sonnette d’alarme en décembre et a anticipé les problèmes que vont rencontrer les utilisateurs de MYSQL.

Sans réponses claires et pérennes d’Oracle, la communauté s’organise et une pétition a été lancée pour convaincre les pouvoirs publics et les autorités de régulation des marchés d’étudier le cas de la fusion Oracle-Sun-MySQL. Libre à vous de décider de l’avenir de MySQL, mais le danger est, à mon avis, bien réel. J’attends d’être convaincu du contraire…

Pour en savoir plus : Save MySQL !